jeuxteleactu.com

Téléman nous parle du "Maillon faible" spécial télé-réalité !

Soirée avec les maillons.

Hier soir, sur D8, soirée entièrement consacrée au maillon faible avec une inédite spéciale télé-réalité suivie de deux rediffusions, l'une spéciale animateurs du PAF et l'autre spéciale animatrices de D8. Au total donc 27 maillons, ce qui est déjà pas mal pour une grande chaîne !

Je ne vous parlerai ici que de la première, vous avez certainement déjà vu les deux autres. Neuf candidats donc, des ch'tis, des marseillais, une maman qui voulait absolument caser son fils, une ex-candidate de Secret-Story 3, bref, la crème de la crème ! Ils jouent pour ELA, noble association habituellement représentée par Zinédine Zidane et qui lutte contre la leucodystrophie. Après avoir gentiment écarté les deux quinquagénaires, les jeunes se retrouvent entre eux afin de pouvoir nous abreuver d'inepsies plus drôles les unes que les autres. Je vous les livre ici :

Selon Vincent, le mot qui commence par un "N" et qui désigne les cellules du cerveau sont... (roulement de tambour) le cerveau ! De Vincent encore, dans la chanson d'Eddy Mitchell "Couleur menthe à l'eau", la jeune fille était maquillée comme... (non, pas une star de ciné, comme vous pensez tous) une truie ! Puis, toujours du même, on apprend que Robin des Bois aurait vécu dans la forêt de Fontainebleau ! D'après Kim, le boléro de Ravel a été composé par... je passe ! Quant à Benoît, il situe la proue d'un bateau à l'arrière car avec lui, c'est toujours l'arrière (sic). Voici pour les réponses les plus marquantes de cette émission.

Notons que le processus selon lequel on élimine d'ordinaire le maillon un peu trop fort juste avant la finale n'a ici aucun sens puisque l'argent gagné est reversé à une association ; néanmoins, les marseillais ont fait ce qu'il fallait pour se retrouver entre eux en finale, aux dépens d'Hillary qui a fait les frais de cette alliance.

En finale, on apprend que Kim a assisté à son premier concert à Bercy et que la star interplanétaire sur scène ce jour-là n'était autre que... Dorothée. Quant à Antonin, il va falloir qu'il aille consulter un spécialiste de l'ouïe car lorsqu'on lui demande en quelle année on a fêté le bicentenaire de la révolution française, il entend le mi-centenaire et répond donc 1839 ; on voit dans ses yeux qu'il fait le calcul : mi-centenaire, 50 ans donc 1789 + 50 = 1839. Au moins, on sait qu'il est doué en calcul mental, c'est déjà ça !

Pour finir ce premier article, je veux néanmoins les féliciter car ils auront récolté 6750 euros pour une bonne cause, et que c'est une somme rarement atteinte dans ce jeu.

Téléman

antonin.png

 



17/10/2014
2 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 6269 autres membres