jeuxteleactu.com

Une téléludophile nous raconte le tournage de "Total Blackout", le jeu à découvrir prochainement sur W9 !

"Total Blackout" devrait faire son arrivée sur W9 le mois prochain.

Pour vous faire patienter, une téléludophile vous raconte son tournage de l'émission :

"Plaine Saint-Denis, début de l’été, tôt le matin.

J’arrive sur le lieu de tournage de Total Blackout.

Total Blackout : un jeu où l’on te promet grands frissons dans le noir mais fous rires assurés pour le téléspectateur. Accessoirement 1000€ pour le vainqueur.

J’arrive par erreur par l’arrière du studio et je vois que des camions s’activent à apporter le « décor ». En vérité je n’ose imaginer ce qu’il y a dans ces boîtes, assurément des créatures ou des objets insolites ou immondes qui nous seront « présentés » un peu plus tard.

On est rapidement accueilli et rassemblé. Nous sommes 5 à concourir et 1 candidat remplaçant appelé « spare » dans le jargon télévisé. Nous sommes tous jeunes. On se met en tenue (tous la même) et ensuite c’est parti sur le plateau principal avec Alex Goude à la présentation : plateau stylé mais sobre avec en gros le titre de l’émission et les fameuses trappes.

Total Blackout c’est comme à Money Drop : votre destin peut vite basculer ! Mais c’est VOUS qui basculerez !

L’équipe technique n’a pas encore fini de préparer la « black room »-où-nous-allons-vivre-de grandes-aventures !!! Je sens la tension sur le plateau car le tournage va durer plusieurs heures (pour une diffusion durant de 20 à 50 minutes selon le format choisi).

Après plusieurs minutes les premiers candidats partent jouer et les autres attendent leur tour… après un moment c’est à moi ; je suis bien mise en conditions « fais attention, ne fais pas de geste brusques, suis scrupuleusement les consignes de la voix ». Je suis excitée comme une puce : « à quelle sauce vais-je être mangée ? » et c’est parti pour une demi-journée de tournage.

Je préfère ne pas en dire trop pour ne pas spoiler mais grosso modo les épreuves sont du même acabit que dans les versions étrangères : deviner des objets, se mouvoir dans un décor pour évaluer ou récupérer telle ou telle chose, tout ça dans le noir avec des frayeurs crescendo. Viennent ensuite après chaque épreuve les interviews et la « cérémonie de la trappe » façon Bachelor ou Top Chef mais là vous perdez, vous passez à la trappe ! Alex Goude revient sur les moments les plus insolites de l’épreuve passée, fait ses bonnes blagues habituelles et c’est parti on saute tous dans la trappe, mais l’un d’entre nous n’en reviendra pas…. 5 candidats, 4 épreuves, 4 interviews, 4 cérémonies de la trappe. Le dernier (la dernière) restant(e) sur le plateau est déclaré(e) vainqueur de Total Blackout.

La mise en conditions pré-black room est évidemment une des principales composantes sur laquelle repose le jeu : les candidats sélectionnés sont déjà facilement impressionnables a priori (c’est pour ça que nous avons été sélectionnés) mais pour en être parfaitement sûr on t’en remet une couche avant de jouer (cf. « fais attention, tu vas rencontrer des créatures vivantes qui peuvent attaquer etc. »). Je n’ai pas été croquée par un tigre ou piquée par un millier de guêpes. Mais c’est vrai que si l’on voyait certaines… créatures, on hésiterait à y aller, certaines seulement.

Total Blackout c’est l’art de faire beaucoup avec peu : un simple objet à l’aspect douteux peut vous faire sauter de peur mais le téléspectateur se dire « naaaan mais allôôôôô comment ils peuvent avoir peur de ça LOL ???? Les candidats qui patientent pour jouer et les candidats ayant déjà affronté la black room sont séparés pour ne pas spoiler le futur candidat (ça paraît évident) mais surtout quand on sort du jeu on peut parler aux autres ayant déjà joué mais JAMAIS de ce qu’on vient de vivre pour ne pas se dévoiler les résultats l’un l’autre à l’avance avant la cérémonie de la trappe.

Ensuite les interviews : Total Blackout est comme tous les jeux récents façon real-tv : des interviews face caméra où on te demande de raconter pas à pas ton aventure dans la black room en y mettant du punch comme si tu revivais la scène (car nos paroles peuvent être mises en parallèle à nos images). Mais une interview où le « journaliste » (PDS dans le jargon, producteur de segments, journaliste de téléréalité) fait la moitié du boulot, les questions et les réponses et il te demande de répéter le texte qu’il a préparé pour toi sur certaines séquences. C’est tout de même un moment de franche rigolade sur ce qu’on vient de vivre quelques instants auparavant, on est questionné à chaud.

Questions d’organisation dans de rares cas les candidats font leurs interviews APRES la cérémonie de la trappe DONC doivent raconter leur expérience en faisant semblant de ne pas savoir s’ils sont passés à la trappe où s’ils sont restés en course pour la gagne. C’est l’un des moments les plus difficiles car il faut soit ne pas faire la grimace soit ne pas avoir la banane. Mais après tout, c’est de la comédie non ? N’est-on pas au beau milieu d’une grande comédie ?

Au final j’ai passé un super moment avec l’équipe et surtout avec mes adversaires avec qui on partageait un peu de nos émotions.

Fin de tournage, je suis indemne mais j’ai kiffé ! Il ne faut surtout pas croiser les candidats de la session de tournage de l’après-midi, ils ne savent pas encore ce qui les attend…."

total.png



06/09/2014
1 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 5910 autres membres