jeuxteleactu.com

Tex nous raconte sa participation à "Tout le monde veut prendre sa place" !

Alors voilà, je viens d’enregistrer ‘Tout le monde veut prendre sa place’ (vendredi 22/05).

Voici un petit compte rendu de l’affaire :Tout d’abord, c’était la deuxième fois que je participais à ce jeu (qui est mon préféré).J’y avais déjà participé Juillet 2012 et je m’étais promis d’y retourner dès que possible, c'est-à-dire deux ans plus tard comme l’exige (à juste titre) le règlement de l’émission. A l’époque, j’avais réussi à passer le premier tour, mais avait terminé avec un magnifique zéro lors des questions à thème. Ce dernier était : ‘soirées d’été’ ; vaste sujet s’il en est, et les révisions (le thème étant communiquée 48 heures avant par mail) ne m’avaient servi à rien. Bref c’est de l’histoire ancienne…

Lorsque que j’ai voulu participer à nouveau au jeu, j’ai appelé pour savoir ce qu’il fallait faire, réponse claire et nette : il faut repasser le casting, tout simplement. Coup de bol, un casting avait lieu à Roanne (où j’habite) quelques semaines plus tard. Je repasse donc le casting (où il y avait beaucoup de monde, comme d’habitude), et, je réussi à passer le test final. A ce propos, lorsque sur le mail de convocation on vous demande d’être original dans votre présentation et vos anecdotes, soyez-le vraiment. Surprenez les casteurs avec des propos décalés et sortant de l’ordinaire ; une anecdote toute bête peut être très drôle si elle est racontée avec truculence. Exemple :’ j’ai raté une marche et je me suis foulé la cheville’, c’est pas très drôle ; mais si vous dites ‘il n’y avait que trois marches à l’escalier et je les ai descendues quatre à quatre’, ça prend une autre saveur ! Bref, il faut faire un bel emballage de votre anecdote.

Sachez également que le questionnaire de culture général ne revêt pas une importance capitale.

Après cela, c’est la douloureuse attente d’un éventuel appel pour l’enregistrement qui, quelquefois (souvent ?) n’arrive jamais. Dans mon cas, j’ai reçu l’appel un mois et demi après le casting, je savais que beaucoup de roannais avaient été appelé avant et je n’y croyais plus, mais je pense que la production a tenu compte du fait que j’avais fais SLAM au mois de février.Puis, quelques jours avant la date du tournage, la fort sympathique (et fort enceinte) Mélanie m’appelle pour mettre au point le ou les anecdotes à raconter à Nagui, c’est tout bon, il n’y a plus qu’à attendre de recevoir le thème à réviser (vous le découvrirez le jour de la diffusion, le 13 juin).Google est fortement mis à contribution pour cerner le sujet, mais évidemment, les questions posées lors du jeu sont souvent inattendues. Mais la grande angoisse de tous les candidats (moi le premier), c’est de passer le premier tour, car comme vous le savez, ce jeu est totalement injuste puisque tous les candidats n’ont pas les mêmes questions ; mais c’est justement ce qui fait le sel de ce jeu : le facteur chance joue beaucoup et il n’est pas utile de sortir de l’ENA pour franchir cette étape. Néanmoins, et Nagui le souligne souvent, il arrive que vous puissiez répondre à toutes les questions des autres candidats, mais pas aux vôtres ! Et là la déception est immense… Quant au zéro+zéro, n’en parlons pas !

Autre injustice assumée, les candidats à égalité et qui sont éliminés par le choix du champion ; non seulement vous êtes éliminé, mais vous n’avez même pas le cadeau intermédiaire. La encore c’est dur, mais c’est le jeu. 

Bon, voilà, c’est le jour J. Convoqué au studio à 13 heures, l’accueil est chaleureux et convivial, on nous emmène tout de suite aux vestiaires pour choisir notre tenue vestimentaire qui sera validée ou non par la styliste de l’émission. On se retrouve ensuite en loge (une pièce un peu petite pour tous les candidats) avec un buffet garni de diverses boissons et gâteaux (pas de champagne, pas de foie gras). Les candidats sympathisent rapidement (les futurs adversaires et les candidats des autres sessions), la tension est palpable (d’ailleurs je l’ai palpé) ; certains se demandent ce qu’ils font là, un autre a imprimé tous les documents de Wikipedia concernant son thème pour réviser jusqu’au dernier moment, un autre encore nous fait une démonstration de méditation transcendantale. Mélanie nous briefe sur la suite des événements et nous fait signer les documents de règlement (règlement du jeu, pas des frais de déplacement non pris en charge). A l’image du compositeur Liszt, l’austère Christian, casteur patenté du jeu, veille à la bonne marche de tout çà. Anthony, casteur également et voix off, vient faire un petit bonjour.Puis séquence folklorique : les candidats sont alignés dans le couloir dans l’ordre pour que  Nagui puisse nous saluer à la fin de l’enregistrement précédent, on se  serait cru à une séance de condoléances !Les candidats de l’émission précédente reviennent dans les loges, l’un deux est très énervé : il a raté la question finale permettant d’affronter le champion, pourtant il connaissait la réponse… trop tard. Et bien sur il aurait battu le champion, et pas qu’un peu….(et sans doute serait resté champion pendant 250 émissions…) J’en plaisante d’autant plus que moi aussi, lors de mon premier passage en 2012, j’aurais battu le champion sur le score de 28 à 25 (sans déconner). S’il m’avait donné le même thème, si je n’avais pas eu un trou de mémoire sur le plateau et si ma tante en avait.

Puis vient la répétition de l’entrée sur le plateau et la prise en main de l’ordinateur de compet’. Tiens, ça a changé : les ordinateurs sont côte à côte, sans dispositif de masquage pour éviter les copieurs. Vous l’aurez sans doute remarqué, Nagui veille à ce qu’il n’y ait pas de tricheurs.Retour en loge, et Mélanie nous fait choisir le thème préféré pour le défi, juste avant d’entrer sur le plateau (sans doute pour éviter qu’on aille réviser aux cagoinces sur notre Smartphone !)

Ca y est, c’est parti, un petit coucou lors de l’entrée sur le plateau (je me rappelle plus du tout du signe que j’ai fait). Je suis en avant-dernière position, ce qui peut constituer un avantage car je connais les résultats des joueurs précédents ou un inconvénient, car cela fait augmenter la pression ; d’ailleurs l’attente de mon tour est interminable et lorsque Nagui s’adresse à moi, au lieu de me parler de mes anecdotes, il part sur mon métier…. Comme lors de mon premier passage… Mais comme vous le verrez, grâce à un habile subterfuge (comme dirait Gotlib), j’arrive à ramener Nagui sur mon anecdote (qui n’en n’ai pas une). Après un échange finalement assez bref, que Nagui conclut par un « finalement, vous vous moquez de moi depuis le début ? » ou quelque chose comme ça, les deux questions tombent et là………La suite après l’émission…. Qui sera diffusée le samedi 13 juin, s’il n’y a pas de conflit atomique, d’invasion martienne ou de match à Roland Garros (des fois que la finale dure une semaine).

Tex

tout.jpg



08/06/2015
15 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 5897 autres membres