jeuxteleactu.com

Duels en famille (France 3) animé par Cyril Féraud : l'avis d'un téléludophile sur la première émission !

Après 10 ans de présence ininterrompue sur le créneau de 16h10 de France 3, 16 ans sur France 3 tout court et bien plus longtemps sur le canal 2, « Des chiffres et des lettres » a disparu de la quotidienne. Un petit séisme qu’on avait anticipé mais qui fait son effet. À sa place, une création française, plus encore une création made by son animateur : Cyril Féraud avec « Duels en famille ».

On l’y voit, tel que promis dans la bande-annonce, marcher à tâtons pour trouver un interrupteur qui soudain illumine le plateau. Direction un grand appartement - du moins aussi grand que veut le faire croire la caméra panoramique, deux canapés et longs pupitres se faisant face. Pas de doute, l’influence d’« Une famille en or » est bien présente, comme on pouvait s’en douter avant la diffusion. Cependant la comparaison s’arrête là. Ici, pas de questions de sondages, mais de la culture générale mêlée à du vocabulaire, plutôt axée culture populaire. On se croirait dans « Tout le monde a son mot à dire » : du pendu, de la rapidité, des jeux en solo et en individuel. Le concept marche ; alors on adapte avec la dose régionale obligée par la chaîne.

Sur une 3e chaîne qui va cesser d’émettre l’édition nationale de son 19/20, au profit de décrochages régionaux, on célèbre la diversité de nos cultures et de nos patrimoines. Cette semaine - car oui, spécialité de ce jeu, ce sont les mêmes candidats sur toute la semaine, on y amène des photos de famille dans les champs et des spécialités locales. Quitte à friser la caricature, c’est au moins bien travaillé pour « régionaliser » le jeu.

Côté décor, il est très « dans son jus », avec des canapés, des fauteuils, une bibliothèque qui compte les points, des cadres, etc. Le téléspectateur est littéralement chez lui. Derrière, un public qu’on aura vu quelques secondes mériterait un peu plus de présence ; si c’est une émission familiale, autant l’inclure dans la danse !

La mécanique est simple : plusieurs épreuves rapportant 1, 2 ou 3 points et une finale promise à la meilleure smala. 1 minute 30 pour faire grimper un curseur jusqu’à 2.000 €. Si ça ne durait pas qu’1 minute 30, ce serait parfait. Car dans cette finale, ce qui est parfait est qu’on est garanti de repartir avec un peu d’argent, chaque épreuve gagnée auparavant rapportant 100 €. Et c’est très cool de pas finir l’émission sur un 0. C’est familial, c’est positif et ça doit pouvoir rester longtemps à l’antenne. Quand on succède ainsi au créneau d’un monument, autant faire ça bien. Cyril Féraud sait faire en la matière.

Tristan Alary

cf

 

 



30/08/2022
16 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 6304 autres membres