jeuxteleactu.com

Découvrez la nouvelle version de "A prendre ou à laisser" présentée par Julien Courbet sur D8 !

Un téléludophile  nous raconte la nouvelle version de "A prendre ou à laisser" :

 

Après le retour du maillon faible sur D8, le jeu animé par Arthur sur TF1 « A prendre ou à laisser » va faire son retour à l’antenne. Les premiers tournages ont eu lieu à La Plaine Saint Denis, et quelques changements sont à noter dans cette nouvelle version.

Tout d’abord, 24 candidats au départ au lieu de 22 sur TF1, ils ne représentent plus leur région, mais sont là avec une « passion » ou une « caractéristique » d’eux.

Au départ de l’émission, l’ordinateur choisit un des candidats, qui est équipé pour rejoindre ensuite Julien au centre du plateau et sera à l’honneur pour toute la durée de l’émission.

Les gains vont de 0,01 € à 100 000 € avec une boite Jackpot qui démarre à 1000 € et qui augmente de 500 € en 500 € tant que celui-ci n’est pas remporté. Il le sera aux conditions que la boite qui le contient est ouverte au cours des 3 premières ouvertures ou bien si cette boite est entre les mains du candidat du soir et n’est donc pas ouverte au cours de l’émission jusqu’au moment de découvrir ce que contenait la boite du candidat du jour. Dans tous les autres cas, au moment de son ouverture, c’est une boîte avec 0 € que le candidat élimine.

Les plus gros gains possibles sont 100 000 €, 50 000 €, 25 000 € . Toutes ces sommes sont à partager avec un téléspectateur qui s’inscrit pendant le jeu. Après une première ouverture de 6 boîtes, le « banquier », surnommé le rat, fils spirituel du chacal, par Julien Courbet, fait une 1ère offre au candidat, qui peut soit l’accepter, soit la refuser. L’huissier présent dans le public note les décisions du candidat sur son carnet. Après cette 1ère offre, le candidat ouvre 5 nouvelles boîtes avant que le « banquier » ne refasse une proposition.

Les propositions du banquier peuvent être un rachat de la boite pour une somme ou un échange contre une autre boite ou un come-back. En effet, lorsqu’un candidat accepte une offre de la banque, il continue d’ouvrir les boites et le banquier peut à tout moment, lui proposer de revenir dans le jeu, ce qui aura pour effet de reprendre sa boite et de renoncer à la précédente offre que le banquier aura faite et qui a été acceptée. Le candidat peut être déstabilisé par cette proposition, mais seul lui est maitre des décisions qu’il prendra.

Une fois toutes les 24 boites ouvertes, Julien Courbet informe le candidat que le jeu n’est pas fini, il reste la 25ème boîte à ouvrir, celle-ci qui trônait à côté de l’huissier dans le public, tout le long de la partie. Le candidat a le choix de l’ouvrir ou pas. A l’intérieur de celle-ci, 3 possibilités, soit il conserve la même somme que dans sa boîte, soit il double ses gains, soit il repart avec 0 €. Il a 2 chances sur 3 de gagner au moins la même somme, mais 1 chance sur 3 de tout perdre.

Combien de candidats repartiront avec les 100 000 € (ou 200 000 € s’ils tentent la 25ème boîte et qu’elle contient le *2) ? Réponse très prochainement sur D8.

Richard Remaud

 

Merci Richard !

apoal.jpg



16/09/2014
7 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 6646 autres membres